Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

21 juin 2016

Les Carrières de Marbres à Caunes Minervois




Les Carrières et le Marbre de Caunes Minervois dans l'Aude.



Les Richesses du terroir



Les Carrières de marbre incarnat du Minervois ont contribuées à la décoration du château de Versailles et les plus remarquables monuments royaux ou impériaux de Louis XIV à Napoléon III. Fontainebleau, Marly, le Louvre, les Invalides, le Carrousel, l'Opéra. Depuis 1965, les blocs de marbre sont directement acheminés par camions vers l'Italie, et sont diffusés largement aux USA, dans les pays Arabes et au Japon.




Réalisation d'une sculpture monumentale pour le jardin de La Marbrerie à Caunes Minervois. Un bloc de 15 tonnes de marbre incarnat a été choisi à la carrière de Villerambert. Jean Jaurès, enfant du pays a été mis à l'honneur dans la réalisation de cette sculpture par Guy Perrin. La Main à la grappe.





Extraits tirés des écrits de l'Histoire " LES MARBRES DU MINERVOIS " par Jean-Louis BONNET.



Même s'il ne reste aujourd'hui que peu de vestiges conservés, il faut imaginer l'intense activité des carrières du Minervois pendant l'occupation romaine et l'exportation des marbres dans tout le bassin méditerranéen, notamment en Italie qui le disait" de Narbonne".

Sur l'ensemble du territoire français, on évoque " le marbre du Languedoc " à propos de nombreux monuments privés, religieux ou royaux. Plusieurs carrières ont servi sous l'Ancien Régime, mais il s'agit principalement des sites de Caunes et de Félines en Minervois, sur le versant ensoleillé de la Montagne Noire. En effet l'abondance des pierres marbrières, la richesse de leur couleur, la variété des tons désignaient un site unique et exceptionnel.

[ A la fin du XVIIe siècle, le marbre de Caunes affirme sa prépondérance sur celui de Campan et il s'utilise dans les revêtements, les cheminées, le pavement, les 177 pilastres des façades du Grand Trianon, représentant environ 2.500 m3.]

[ Pendant les XVIIe et le XVIIIe siècles, l'essentiel des extractions concernent plusieurs carrières qui fonctionnent à plein rendement. Elles forment un croissant à flanc de colline: au nord du château de Villerambert, l'incarnat et le rouge antique; sur les bords de l'Argent-Double, le cervelas, le vert du Moulin et du roc de Bufens, exploité à partir de 1712; le griotte et l'incarnat sur le plateau des Terralbes;; l'incarnat dans la grande carrière qui domine les gorges du Sou ou du Cros; le gris dans la carrière basse, dominant le vieux chemin du Cros; le griotte et le turquin autour de la Boriette et sur le territoire de Félines. Le rouge antique existe à Caunes et à Villerambert. Le vert est exploité à partir de 1712, sous le roc de Bufens.]

[ Aujourd'hui, en Languedoc comme dans les Pyrénées, la majorité des carrières profite du travail pénible et qualifié des Italiens, en liaison avec des sociétés modernes de Carrare. Les bourgs, autrefois célèbres par leur artisanat marbrier, développent un tourisme original en faisant découvrir leurs sites et monuments, en mettant en valeur les lieux d'extraction.]





La Beauté rejoint l'Esthétique dans la construction des magnifiques œuvres, sculptures et monuments en marbre de Caunes Minervois.

Dans Carcassonne mais aussi les environs. Fontaine de Neptune, place Carnot, colonne en marbre au jardin André Chénier, Maître Autel, balustres et statues dans les Eglises etc...

C'est la richesse du terroir.


Écrire un commentaire